Vous êtes ici:
Publié le: 04/01/2017

Mise en réseau et mutualisation

Retrouvez le contexte, l'équipe et les réflexions du groupe "Mise en réseau et mutualisation".

Mise en réseau et mutualisation

Le contexte

 

  • Comment prendre en compte l’environnement d’une association pour développer son activité ?
  • Quels sont les avantages de la mise en réseau et de la mutualisation ?
  • Quels rôles pour les têtes de réseaux et les élus locaux ?




L'équipe


Conseillers Départementaux 

  • Marie-Paule LEHMANN - Canton de Bouxwiller    
  • Christiane WOLFHUGEL - Canton de Brumath        

Services CD 67

  • Estelle BURGUN - Action Sociale de Proximité    
  • Valérie DUPEUBLE - Développement social 
  • Francis KLEIN -  Délégué Territoire Nord           
  • Fanny WILHELM - Épanouissement de la Personne     
  • GORKIEWICZ Sabine - Déléguée Territoire Eurométropole

Témoins associatifs

  • Caroline JOSSEAUME - CPCA Sara   
  • Agnès GUTH - La Régie des Ecrivains        

Parrain

  • Laurent HOCHART- Maire de Still et Délégué Régional Caritas


Nos réflexions


Le 1er février 2016

Problématique :
Comment faciliter l’échange, le partage, le développement de projets sur un territoire ?
Comment mettre en commun des savoir-faire ?

Axes de travail retenus :
- Répertorier par thématique les associations existantes sur le territoire en travaillant sur un outil d’animation par thème, par métier, par besoin.
- Faciliter l’échange, le partage, le développement de projets sur un territoire.
- Mettre en commun des moyens, des savoir-faire.
- Réfléchir à la mutualisation et à ses conditions de mise en œuvre.
- Travail sur le thème de la mutualisation comme vecteur de projets futurs


Le 4 mars 2016

A mi-parcours des réunions de groupes voici plusieurs pistes et solutions tendent à se dégager.

•    Plateforme en territoire
Proposer un lieu sur chaque territoire où les associations pourraient de réunir pour échanger/partager, animé par un animateur territorial.

•    Covoiturage solidaire
Permettre la rencontre entre un conducteur solidaire et une personne qui n’a pas de véhicule, à des fins d’inclusion sociale et professionnelle.

Il est important de préciser que ces pistes et solutions sont en cours d’élaboration, ne sont pas encore arrêtées, et que leur liste n’est pas exhaustive à ce stade.



Notez cet article

Nombre de votants : 1